vendredi 2 décembre 2022
spot_img
AccueilÀ la UneVaccin bivalent contre la Covid-19 : le début d’une nouvelle ère ? 

Vaccin bivalent contre la Covid-19 : le début d’une nouvelle ère ? 

Depuis le lundi 24 octobre, le principal centre de vaccination de Nice, rue Hancy, propose une dose de rappel contre la Covid-19, efficace contre les deux souches du virus. Une nouveauté qui fait affluer les patients, désireux de se faire vacciner avant l’hiver.

Selon Santé publique France, dans les Alpes-Maritimes, 89 % des adultes sont vaccinés, contre 92 % dans le reste de l’Hexagone. Depuis le lundi 24 octobre, les patients sont plus nombreux que d’habitude au centre de vaccination Hancy de la Ville de Nice : « Hier, nous en avons eu 59 et aujourd’hui, à midi, 42 personnes sont déjà venues se faire vacciner. C’est le double de notre moyenne du mois précédent », explique Véronique Giorsetti, responsable du service des vaccinations de la ville. La quantité de travail est si importante que cette cadre supérieure de santé a eu du mal à nous recevoir dans son bureau parfumé de gel hydroalcoolique.

La raison de cette affluence : l’arrivée des vaccins bivalents contre la Covid-19. « En arrivant ce matin, je ne savais même pas qu’une nouvelle forme de vaccin existait », plaisante Patrick Viotti, retraité venu faire sa dose de rappel. Cette nouvelle injection s’adapte au virus et agit sur ses deux souches, dont le variant Omicron. Véronique Giorsetti se projette : « Nous pensons que ce rappel va devenir saisonnier, comme pour la grippe, et qu’il faudra proposer de nouveaux bivalents chaque année. Nous espérons ne pas avoir à faire de rappels avant l’automne prochain. »

L’arrivée de l’hiver comme principale motivation

« Il y a beaucoup de monde, encore plus que prévu », atteste Christian Flavier, médecin anesthésiste venu vacciner ce matin. La queue est en effet conséquente, mais rien de suffisant pour décourager les plus motivés. Étienne Mary, ici pour sa dose de rappel, est venu sans rendez-vous : « Au total, cela m’a pris une demi-heure. J’habite à côté en plus, ce centre est très pratique parce qu’il est au coeur de Nice, se réjouit le retraité. Avec l’arrivée de l’hiver, je veux absolument être à jour sur mes doses. J’ai un peu mal au bras, mais c’est pour la bonne cause. » Une dizaine de personnes patiente dans le hall d’entrée aux murs orange et blancs, dans une ambiance apaisée. Seuls les médecins ajoutent un peu de tension à cette matinée, bien décidés à minimiser l’attente.

« Dans quinze jours, j’irai aussi me faire vacciner contre la grippe, prévoit Patrick Viotti. Je ne fais pas de vagues, j’écoute les professionnels de santé et je leur fais confiance. » Véronique Giorsetti est satisfaite de ce début de campagne : « L’hiver motive les personnes plus fragiles. Notre centre permet aux gens de s’y rendre sans prévenir, alors que les pharmacies n’ouvrent leurs flacons de doses que lorsque six rendez-vous ont été pris. Certains m’ont expliqué qu’ils avaient attendu qu’on les rappelle pendant dix jours. » La responsable du service des vaccinations est « rassurée » de voir que « les Français n’ont pas oublié le virus ». Pour rappel, le centre de vaccination Hancy est ouvert du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 17 heures. 

Vaccin bivalent : qui est éligible ? 

Pour le moment, cette dose de rappel n’est pas ouverte à tous, et il faut respecter certains critères pour qu’elle puisse être administrée. Selon l’Assurance maladie, sont éligibles :

  • Les personnes de plus de 60 ans.
  • Les personnes à risque (femmes enceintes, immunodéprimés).
  • Les professionnels des secteurs sanitaire et médico-social.
  • Ceux qui vivent au contact avec des personnes vulnérables.
  • Les résidents d’unité de soins de longue durée (USLD) et d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

Notez que ce vaccin est une dose de rappel, il n’est pas possible de l’effectuer lors d’une première injection.

 Adrien Roche

*Ce travail a fait l’objet d’une double vérification juridique et éditoriale par Lucie Guerra*

spot_img
RELATED ARTICLES
- Advertisment -spot_img

Les plus lus...

Les derniers articles

Village santé sexuelle : les associations se mobilisent pour les jeunes à Nice

Le Village Santé Sexuelle a pris ses quartiers sur le campus Carlone à Nice, mardi 29 novembre. L’occasion pour les associations présentes de proposer...

La baguette française à l’Unesco : le SOS d’un boulanger niçois

La baguette, cette tradition française, a intégré aujourd’hui, mercredi 30 novembre, le patrimoine immatériel de l'humanité, organisé par l'Unesco. Un titre honorifique satisfaisant, mais...

Le Five, déjà incontournable !

Depuis près de 20 ans, le Five (aussi appelé foot à 5 ou Urban) connaît une ascension fulgurante sur le territoire. Cette pratique rassemble...