vendredi 2 décembre 2022
spot_img
AccueilÀ la Une« La mode, c’est le reflet de la société »

« La mode, c’est le reflet de la société »

À Nice, la maison des associations de la LUNA accueille Chiara Anna Benvegnu, créatrice et designer de mode. Ce mardi 25 octobre, la styliste a proposé un cours de fashion design aux participantes. Sa volonté est d’utiliser son art pour aider son prochain. 

Dans la salle Jupiter de la maison des associations, les petites mains s’affairent à la création d’un vêtement. C’est ici que les participantes à l’atelier de fashion design se retrouvent et discutent des futurs projets, entre machines à coudre, tissus, fil et aiguilles. Tous les mardis, Chiara Anna Benvegnu apprend à ses élèves le dessin, les matériaux, l’étude des tendances… l’objectif est, à terme, de créer toute une collection. 

« On fait quelque chose d’utile qui fait du bien aux gens »

La styliste italienne accueille des jeunes, diplômés de mode ou non, et participe à la lutte pour des causes d’envergure. Confection de sous-vêtements pour les réfugiés ukrainiens, partenariats avec des associations contre le cancer, upcycling ou encore téléthon : « Je travaille avec les étudiants de Nice et de Cannes, indique la créatrice, ce sont eux qu’il faut soutenir le plus car ils représentent l’avenir et c’est important de leur offrir une opportunité ». Janina Turek est allemande, elle est venue travailler pour Chiara Anna Benvegnu en Erasmus après l’obtention de son diplôme de design. À travers ces ateliers, elle a conscience de « faire quelque chose d’utile qui fait du bien aux gens ». 

Mais pas seulement, puisqu’en plus d’être un domaine artistique bien spécifique, la mode représente toute une culture, « c’est un monde individualiste mais collectif car tout le monde suit les tendances pour se sentir à sa place dans la société », affirme Janina Turek. S’exprimer à travers sa façon de s’habiller est une manière de se démarquer et de porter sa propre identité. Bien plus qu’un cours, la designeuse permet aux participantes de se sentir à leur place et de créer leur univers à travers les pièces réalisées, entre rires et cliquetis de la machine. 

Allier la mode et l’art thérapie 

Estelle Kieber et Lucie Gardon sont thérapeutes. Elles ont commencé les ateliers de fashion design à titre personnel, pour leur loisir. Mais très rapidement, les deux femmes ont fait le lien entre le bien-être procuré par la création de vêtements et leur métier. « On s’est rendues compte que la mode est hyper importante sur la psyché, c’est le reflet de la société. Les vêtements ont des symboliques que l’on ne peut pas ignorer. » Travaillant notamment avec des enfants à haut potentiel intellectuel, elles ont décidé de monter un projet d’art thérapie avec Chiara Anna Benvegnu. Elles relient les tissus aux qualités et aux valeurs des patients et utilisent le matériel de couture axé sur une approche thérapeutique. Grâce à cela, « on peut refléter une image qui nous plaît, trouver son identité, apprendre la gestion de conflits à travers la couture, les couleurs, et la création », confie Estelle Kieber. Un moyen de retrouver confiance en soi, de s’accepter et d’avancer. 

Laure Gonzalez

*Ce travail a fait l’objet d’une vérification juridique et éditoriale par Lucie Guerra*

spot_img
RELATED ARTICLES
- Advertisment -spot_img

Les plus lus...

Les derniers articles

Village santé sexuelle : les associations se mobilisent pour les jeunes à Nice

Le Village Santé Sexuelle a pris ses quartiers sur le campus Carlone à Nice, mardi 29 novembre. L’occasion pour les associations présentes de proposer...

La baguette française à l’Unesco : le SOS d’un boulanger niçois

La baguette, cette tradition française, a intégré aujourd’hui, mercredi 30 novembre, le patrimoine immatériel de l'humanité, organisé par l'Unesco. Un titre honorifique satisfaisant, mais...

Le Five, déjà incontournable !

Depuis près de 20 ans, le Five (aussi appelé foot à 5 ou Urban) connaît une ascension fulgurante sur le territoire. Cette pratique rassemble...