vendredi 2 décembre 2022
spot_img
AccueilÀ la UneAvec Autobahn, SCH remporte le Grand Prix de Marseille

Avec Autobahn, SCH remporte le Grand Prix de Marseille

Le septième projet du rappeur SCH est sorti, ce vendredi 18 novembre. La mixtape Autobahn reste dans le style sombre et froid de l’artiste, tout en s’évadant de la direction artistique des derniers projets du Marseillais. 

Sortez vos plus belles combinaisons de Formule 1 et votre monospace Red Bull, Ferrari ou Mercedes… Autobahn, le nouveau projet du rappeur SCH, est dans les bacs. 43 minutes et 51 secondes d’adrénaline à haute vitesse, le marseillais révèle sa passion pour les sports mécaniques dans le septième opus de sa discographie. “Les autobahns, ce sont les autoroutes allemandes. Il n’y a pas de limitation de vitesse. C’est ce que j’ai voulu mettre en avant sur le projet. On n’est pas limité dans les BPM (Battements Par Minutes, ndlr)… On peut passer d’un 90 à un 140…”, explique-t-il dans Le Code, une émission d’Apple Music

Des changements de rythme, de l’autorité, de la fragilité, du relief dans la voix et une nostalgie monotone… La recette d’SCH est désormais connue du grand public. Maintes fois copié mais jamais égalé, le marseillais, comme tout bon cuisinier, continue d’apporter des ingrédients à ses plats toujours plus riches. Sept ans après A7, son tout premier projet, l’artiste veut rappeler qu’il reste un des meilleurs rappeurs français.

“J’avais envie de revenir à la mixtape, au rap” 

Julien Schwarzer revient avec ce qui la fait connaître aux yeux du grand public. “J’avais envie de revenir à la mixtape, au rap”. Si on s’aventure sur les comparaisons cinématographiques, il est facile d’imaginer une ambiance mafieuse des films de Sergio Leone ou Martin Scorsese autour des albums d’SCH. Autobahn est plus un blockbuster qu’autre chose, des futurs hits et des featurings inédits avec Dinos, l’un des artistes du moment, et So La Lune le jeune à la voix nasillarde. Plus de liberté que sur un album, un storytelling autour de la direction artistique bien moins important et un fil rouge presque invisible… SCH peut rapper avec insouciance comme sept ans plus tôt : “j’ai faim comme un rookie, appelez-moi le petit nouveau”, affirme-t-il dans Offshore, la quatrième track du projet. 

Il s’en est passé des choses en sept ans… la barbe a poussé et la dentition est refaite. Mais surtout, le statut n’est plus le même. Quoi qu’il en dise, SCH n’est plus du tout un rookie. Cinq albums, cinq platines (minimum. Julius II est triple platine). D’un jeune à potentiel, l’artiste est devenu une figure emblématique du paysage du rap français. Selon le journaliste Mehdi Maizi, il y a “au moins deux classiques dans sa discographie : A7 et Julius I, et en forçant, on pourrait en mettre d’autres”. Autobahn est une mixtape audacieuse qui permet aux fans de rester patients en attendant Julius III. Le dernier opus de la trilogie “est dans les tuyaux”, affirme le rappeur sur Skyrock.

Yann Bouvier

*Ce travail a fait l’objet d’une vérification juridique et éditoriale par Adrien Roche*

spot_img
RELATED ARTICLES
- Advertisment -spot_img

Les plus lus...

Les derniers articles

Village santé sexuelle : les associations se mobilisent pour les jeunes à Nice

Le Village Santé Sexuelle a pris ses quartiers sur le campus Carlone à Nice, mardi 29 novembre. L’occasion pour les associations présentes de proposer...

La baguette française à l’Unesco : le SOS d’un boulanger niçois

La baguette, cette tradition française, a intégré aujourd’hui, mercredi 30 novembre, le patrimoine immatériel de l'humanité, organisé par l'Unesco. Un titre honorifique satisfaisant, mais...

Le Five, déjà incontournable !

Depuis près de 20 ans, le Five (aussi appelé foot à 5 ou Urban) connaît une ascension fulgurante sur le territoire. Cette pratique rassemble...