« Salaires décents » chez Michelin: comment vit-on en France avec un Smic en 2024?

0
36

Face à la hausse d’une smicardisation en France ces dernières années, le groupe Michelin, dirigé par Florent Menegeaux, a décidé de mieux rémunérer ses collaborateurs. Une initiative qui divise les élites du Medef, majoritairement défavorables à cette mesure.

Depuis le 1er janvier 2024, le montant du Smic net mensuel est fixé à 1.398,69 euros, un revenu insuffisant afin de s’assumer financièrement pour beaucoup de ménages. Un avis partagé par le PDG du groupe Michelin, pour qui le salaire minimum fixe ne suffit à vivre décemment. En France, près d’une personne sur cinq (17,3%) est aujourd’hui payée au SMIC. Cette prise de position a provoqué une vive division au sein des patrons du Medef.

« Le Smic n’est pas un salaire décent« 

Si les Français peuvent se mettre d’accord sur une chose, c’est l’augmentation incessante des prix depuis quelques années. Les chiffres montrent clairement que depuis l’apparition du Covid-19, l’inflation a atteint un niveau record en France, due en partie à un ralentissement de la production mondiale et des échanges commerciaux.

Le point culminant de cette crise reste toutefois le déclenchement de la guerre en Ukraine par la Russie. Souvent qualifié de « grenier à blé de l’Europe », l’ancienne république soviétique a été accusée par beaucoup de ses alliés d’être à la source de la flambée des prix alimentaires et énergétiques. La cause principale de cette hausse étant la coupure des relations occidentales avec la Russie suite au conflit, principal producteur et exportateur mondial de gaz naturel.

Source : Insee

Pour protéger les consommateurs, le gouvernement français a mis en place plusieurs mesures, souvent appelées « boucliers tarifaires ». Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire avait notamment annoncé un gel des tarifs de l’électricité et du gaz, un plafonnement de l’augmentation des prix de l’énergie, des aides ciblées pour les ménages les plus modestes ainsi qu’une réduction de la taxe sur l’électricité.

Quel serait un salaire acceptable ?

Même si le Smic en France est ajusté chaque année en fonction de l’inflation et des salaires moyens pour garantir le pouvoir d’achat des salariés, Florent Menegeaux le considère comme insuffisant pour subvenir aux besoins du consommateur moyen.

Selon lui, « le salaire décent est de deux fois le SMIC à Paris, et de +20% à Clermont-Ferrand, au siège de Michelin. Dans la branche française de la société, la médiane de salaires des catégories les plus basses est à 49% au-dessus du smic ».

Sur l’année 2023, l’inflation alimentaire a atteint 11,9% par rapport à 2022 qui enregistrait déjà une hausse record. Cette dernière fait d’autant plus mal au portefeuille des Français qu’elle concerne énormément de produits sains ou de première nécessité.

Bruno Le Maire a salué sur X l’initiative du patron de l’équipementier de proposer des salaires supérieurs au SMIC et assure qu’il milite en ce sens lui aussi avec la loi Pacte en vigueur depuis 2019.

Léo Bonnet