Explosions dans le centre de l’Iran : faut-il s’inquiéter d’une escalade entre Israël et l’Iran ?

0
193
Trois explosions dans une base militaire dans la région d’Ispahan ce vendredi 19 avril © pixabay Vilkasss

Des explosions ont été entendues tôt ce vendredi matin dans la région d’Ispahan. Même si aucun dégât majeur n’est à déplorer, peut-on craindre un risque d’escalade plus important ?

Après l’attaque d’Israël par l’Iran samedi 13 avril, c’est au tour de l’Etat hébreu de lancer les offensives, ce vendredi 19 avril, à Téhéran, selon l’agence officielle Fars ; alors que l’Iran avait exprimé son désir de ne pas entrer en guerre. Selon les autorités iraniennes, il n’y a pas encore eu d’attaques avec des missiles, seulement des drones.

Des dommages moindres

Aucun dégât majeur n’a été signalé, ceci est peut-être dû au fait que l’offensive a été effectuée près de la base militaire d’Ispahan. Les sites nucléaires n’ont pas subi de dommage selon lAIEA (Agence internationale de l’énergie atomique, ndlr). Elle rappelle néanmoins que ces lieux ne doivent pas être la cible de conflits militaires.

Des pays craignent une escalade

Les États-Unis et l’Europe souhaitaient qu’Israël ne poursuive pas le jeu des répliques. Ils craignent une escalade au sein des pays du Moyen-Orient. Selon Le Point, deux chaînes de télévision américaines : NBC (National Broadcasting Company, ndlr) et CNN (Cable News Network, ndlr) relatent que les États-Unis n’ont pas approuvé l’opération et n’ont joué aucun rôle dans son exécution.

Israël avait prévenu qu’il riposterait après que l’Iran a tiré des missiles et drones sur leur territoire. Cependant, pour l’heure, l’Etat hébreu n’a pas reconnu l’imputation des faits qui lui sont attribués, et fait profil bas. Il faut désormais voir si cette stratégie va payer et espérer que les représailles prendront fin. Seul l’avenir nous le dira.

Candice Itan