L’édition sans batteries de « Random Access Memories » des Daft Punk

0
116
Le vendredi 17 novembre, le duo français a sorti une édition sans batteries et sans percussions de leur dernier album : "Random Access Memories" Crédit : Columbia/Legacy

10 ans après leur album « Random Access Memories », le duo électronique, Daft Punk, a sorti ce 17 novembre dernier une réédition sans batteries ni percussions. Alors, idée de génie ou coup marketing ?

« One more time ? » s’interrogeront les fans des Daft Punk, car après une première réédition en avril 2023 de « Random Access Memories » pour fêter les 10 ans de l’album. Le duo français en remet une couche, avec une nouvelle version sans batteries ni percussion. Si l’édition anniversaire proposait des sons inédits, comme Horizon, Prime ou encore Infinity Reapeating, cette deuxième sortie propose une variante sans trop de différence. En février 2022, un dernier battement de cœur dans leur corps métallique avait réveillé les deux robots. Un an après leur séparation, les Daft’ ont enflammé internet en donnant plusieurs signes de vie sur Youtube, Twitter et même Twitch. Des diffusions de concert des années 90 étaient retransmises via ces plateformes. De quoi réjouir les fans du duo électro, mais sans plus. Mais un an après leur « pseudo-retour », les pionniers de la « French Touch » vont annoncer un album anniversaire avec de nouveaux titres. C’en est suivi une explosion sur la toile et dans les médias spécialisés. Pas mal de monde s’est donc rendu à l’évidence que les Daft Punk vont enfin déposer les casques après avoir réveillé les quelques complotistes qui les voyaient de retour derrière les platines. Mais à la surprise générale, une nouvelle édition de « RAM » est sortie et cette fois-ci sans les batteries ni les percussions. Cette récente version, un peu inattendue, n’offre rien de neuf… quoique.


Une nouvelle sensation sur un lit de nostalgie

Pour cette nouvelle réédition, pas besoin de plusieurs écoutes pour se rendre compte de son potentiel. L’absence totale de percussions et de batteries font clairement ressortir, les vocodeurs, la guitare de Nile Rodgers, le son des synthés ou encore la voix de Pharrell Williams. Cet album spécial a un parfum de calme absolu et de nostalgie qui jongle entre le romantisme et la mélancolie. Même avec leur succès mondial, Get Lucky, Touch, Beyond et même Give Life Back To Music sonnent différemment. Une impression d’être en studio avec Thomas Bangalter et Guy-Emmanuel de Homem Cristo en train de réaliser leur plus gros succès. Voyageant entre les notes au piano de Chilly Gonzalez sur Within et les anecdotes de Giorgio Moroder, nous sommes revenus en 2013, date de la sortie de l’album. Le pari était déjà immense pour les Daft Punk de ressortir une édition anniversaire en mai dernier. Il est encore plus ici avec cette version quasi identique. Mais sortir cet album « drumless », seulement quelques mois après une date anniversaire, déjà célébré, peut interroger sur les réelles intentions du groupe électro.

Un aspect marketing pas du tout assumé

Une des questions qui revenait souvent après le lancement des 10 ans de « Random Access Memories » était : « Y a-t-il encore vraiment les Daft Punk derrière cette récente sortie ? ». Ces interrogations se sont accentuées à l’annonce d’un album sans batteries ni percussions, et à juste titre. Le duo français est-il là pour seulement se remplir les poches ou réellement sortir quelque chose de qualité ? Est-ce une équipe marketing qui gère tout ça ? Thomas Bangalter a répondu à demi-mot dans l’émission d’Arnaud Laporte sur France Culture en avril 2023. Il a rapidement évoqué l’édition anniversaire sans trop s’attarder dessus. De quoi renforcer un peu plus les doutes. Pour autant, le côté marketing est bel et bien présent. Puisque pour les deux éditions de cette année, des goodies et autres t-shirts à l’effigie du groupe sont sortis en parallèle sur leur site officiel. Peut-on, pour autant, leur reprocher de vouloir se faire de l’argent ? Chacun à son avis, même si les Daft Punk ont toujours voulu s’éloigner de cette tendance. Malgré tout, les deux Français proposent une réédition qui met davantage en avant la qualité de leur album original. Ils montrent que même sans le côté percussif, la beauté des autres instruments fait vivre, une deuxième fois, « Random Access Memories ».

Alexandre Ugolini