Scandale au semi-marathon de Pékin: le vainqueur He Jie soupçonné de tricherie

0
34

Le coureur chinois He Jie s’est imposé sur le semi-marathon de Pékin,dimanche 14 avril 2024. Un succès qui a créé une grosse polémique: le coureur vedette chinois est accusé d’avoir triché pour s’imposer à domicile.

Ce sont des images qui ne mettent pas en lumière les valeurs du sport. Dimanche 14 avril 2024, He Jie s’est imposé lors du semi-marathon de Pékin en 1h03’44 devant les Kényans Robert Keter et Willy Mnangat, et l’Éthiopien Dejene Hailu. Problème: sur les images de l’arrivée, on voit clairement le coureur chinois en perte de vitesse alors que les 3 coureurs nord-africains derrière lui l’encouragent et le poussent même jusqu’à la ligne d’arrivée. Le vainqueur des Jeux asiatiques 2023 est accusé de tricherie. Une enquête a été ouverte et il a été déclassé de la course.

Des primes en bonus à l’arrivée pour laisser gagner He Jie?

Willy Mnangat était venu pour battre son record personnel et l’avait annoncé, la veille, aux médias chinois. Sa meilleure performance sur la distance est de seulement 10 secondes plus rapide que celle établie par le Chinois victorieux. Au vu de la facilité avec laquelle le coureur kényan a fini la compétition en aidant He Jie et en l’encourageant, il aurait pu battre son record et l’emporter aisément.

Interviewé après son parcours, il avoue avoir laissé gagner son ami. Néanmoins le doute plane: il est très commun de voir des athlètes nord-africains s’aligner sur les courses locales en Chine. Mais il est très rare de ne pas les voir victorieux. Ils viennent pour les primes données par l’organisation en cas de victoire. La concurrence est moins élevée sur les compétitions chinoises par rapport à celles qui se déroulent en Europe. Les coureurs kényans sont sûrs de pouvoir gagner de l’argent. Willy Mnangat, Robert Keter et l’Éthiopien Dejene Hailu auraient-ils conclu un accord avec He Jie pour avoir une somme supérieure à celle promise par l’organisateur de la course en cas de victoire ? Ils ont également été déclassés et l’enquête va permettre d’en savoir plus. Affaire à suivre.

Déjà plusieurs cas de tricherie dans le sport en Chine

Durant les dernières années, le sport chinois a été impliqué dans de nombreuses polémiques de tricherie. Le nageur star Sun Yang multiple médaillé olympique a été suspendu pour dopage en 2021. En 2019, une participante du marathon international de Xuzhou avait été aperçue et filmée sur un vélo. Cette même année, une équipe chinoise de course d’orientation avait été disqualifiée pour avoir triché lors des Jeux militaires.

La Fédération internationale de course d’orientation avait mené l’enquête et les chinois avaient profité de l’aide du public pour obtenir la victoire.

Lucas Godin