lundi 30 janvier 2023
spot_img
AccueilÀ la UneL’arrivée du Tour de France 2024 à Nice : une aubaine pour l’équipe...

L’arrivée du Tour de France 2024 à Nice : une aubaine pour l’équipe azuréenne 

Le Tour de France 2024 s’achèvera à Nice. L’équipe Nice Métropole Côte D’Azur attend cet événement avec impatience. Dirigeants et coureurs espèrent que cette arrivée finale permettra de mettre en valeur le cyclisme azuréen. 

Sur le boulevard Jean Luciano, à côté du grand centre d’entraînement de l’OGC Nice, le local de la jeune équipe cycliste paraît tout petit. Pourtant, la formation Nice Métropole Côte d’Azur pourrait bénéficier d’un coup de pouce notable dans les deux prochaines années. Cette arrivée de la Grande Boucle dans la capitale azuréenne en 2024 devrait faire parler de la formation pendant plusieurs mois : « Dès le Tour de France 2023, les médias évoqueront l’arrivée à Nice de l’édition 2024. Ça permettra de mettre en valeur l’équipe et sûrement d’attirer des sponsors » explique le coureur Jean-Louis Le Ny. 

Arborant leur tunique bleu azur, les Niçois souhaitent briller l’année prochaine. Pour Frédéric Doutre, directeur sportif de l’équipe, des grandes performances de ses hommes sont l’unique espoir pour toucher le Graal : « La seule possibilité de participer au Tour de France 2024 serait d’avoir un partenaire important d’ici à l’année prochaine, afin de nous faire passer en “pro team »1. Dans cette configuration, on aurait l’occasion d’avoir une « Wild card » 2.» 

Dénicher de nouvelles pépites 

Nice est ville d’arrivée de la compétition qui porte son nom « Paris-Nice ». Cette course est une référence dans la première partie de saison cycliste avant le début des grands tours3. La commune a reçu trente-sept fois la Grande Boucle. Le départ de la première étape a même été donné au sein des Alpes-Maritimes en 2020. 

Avant janvier de cette année, aucune équipe n’était professionnelle dans le département. Les jeunes talents de la Côte d’Azur ne restaient pas à Nice. Désormais, avec une structure importante, Frédéric Doutre pense être capable de les retenir : « On espère que cela créera un effet boule de neige et donnera lieu à des vocations. Plus il y a de jeunes qui pratiquent, plus on a de chances de trouver une pépite. » 

La fierté d’être niçois 

Au-delà des possibles retombés pour sa formation, Frédéric Doutre attend un grand spectacle le jour de la course : « On espère que ce sera une belle fête. C’est inédit. Ça fait plus de cent ans que le Tour arrive à Paris. Pour une fois, ça va changer et donner de l’air à notre sport »Pour Maxime Urruty, cycliste niçois de l’équipe, une émotion particulière l’envahit au moment de parler du final de la Grande Boucle : « Je suis fier que la plus grande course du monde arrive dans ma ville. En plus, il n’y aura pas d’étape lors du Tour 2023 et il n’y en a pas eu cette saison non plus. Ça va être quelque chose d’exceptionnel. »  Rendez-vous le dimanche 21 juillet 2024 pour accueillir l’ensemble du peloton sur la promenade des Anglais.  

Une édition historique 

Pour la première fois depuis 1975, le Tour de France n’arrivera pas sur les Champs-Elysées. Le peloton terminera la Grande Boucle par deux étapes dans les Alpes-Maritimes. La première sera en montagne, mais le parcours exact n’est pas encore connu. Pour la seconde, ce sera un contre-la-montre entre Monaco et Nice. La dernière fois que la course de trois semaines s’est achevée par cet exercice, c’était en 1989. Cette année-là, Laurent Fignon perdait le maillot jaune pour huit secondes au profit de l’Américain Greg LeMond.

1 Dans le cyclisme professionnel, il existe trois circuits différents. Le statut de « pro team »  correspond au World Tour. Les équipes membres peuvent participer au Tour de France.

2 Carte invitée. L’organisation de la compétition peut inviter des équipes professionnelles du  pays où se déroule la course à participer. 

3 Le Tour d’Italie, le Tour de France et le Tour d’Espagne sont des courses de trois semaines.  Aucune autre compétition ne dure aussi longtemps. Elles sont les trois plus prestigieuses  pour un coureur cycliste.  

Gaël Muffat-Meridol

*Cet article a fait l’objet d’une vérification juridique et éditoriale par Adrien Roche*

spot_img
RELATED ARTICLES
- Advertisment -spot_img

Les plus lus...

Les derniers articles

Précarité étudiante : finir le mois avec « une tomate dans son frigo »

Alors que l’inflation atteint son sommet, les étudiants en payent les conséquences. Loyers, courses, charges… Ces survivants peinent à boucler les fins de mois....

Une COP au goût de pétrole

La COP 28 se tiendra à Dubaï en novembre et décembre 2023. Son président n’est autre que le PDG de la compagnie pétrolière nationale des...

« Avatar, la Voie de l’eau » : aqua bon détruire ? 

Blockbuster à fort message écologiste, Avatar : la Voie de l’eau nous emmène dans les profondeurs de Pandora, là où James Cameron a décidé...