vendredi 2 décembre 2022
spot_img
AccueilActu de l'EDJLuv Resval, une carrière brisée en plein vol

Luv Resval, une carrière brisée en plein vol

Étoile montante du rap français, Luv Resval s’est éteint tragiquement le 21 octobre à l’âge de 24 ans. Une vague d’émotions a submergé le monde de la musique. Retour sur sa jeune carrière.

« Je ne me vois pas vieillir. Je sais que je vais mourir jeune. Je veux vous laisser quelque chose avant de partir », confiait régulièrement Luv Resval à son entourage. Triste réalité, c’est à seulement 24 ans que l’artiste français s’est éteint il y a quelques jours. Le jeune homme avouait avoir du mal avec la solitude, et souffrait de cette société aux reflets grandissant d’individualisme. C’est par l’intermédiaire d’un communiqué posté sur ses réseaux sociaux, que cette nouvelle a peiné la musique urbaine. Une sévère crise d’asthme aurait emporté le rappeur après un voyage au Canada où il a attrapé froid. 

 « C’était à la fois un jeune homme exceptionnel et un immense artiste : généreux, talentueux, créatif, avec une vision unique sur le monde qui l’entoure », livre sa famille. Cokein, directeur musical et ami, s’est longuement entretenu sur sa disparition. « Il prenait de la Ventoline, mais il avait toujours du mal à respirer. Il avait les bronches bouchées, mais il continuait à dire : ‘Ne t’inquiète pas, tout ira bien’. Il n’a jamais tiré la sonnette d’alarme, car il voulait être courageux. » Les messages de soutien ont inondé la toile : des artistes comme Georgio, Seth Gueko, Kaaris ou encore Waxx ont fait part de leur tristesse sur les réseaux sociaux. « (…) Je n’arrive pas à y croire. Un grand artiste. Repose en paix Luv Resval », a partagé le guitariste. 

Alkpote, une rencontre déterminante

Vrai passionné de musique, le franco-guinéen se sert des plateformes Youtube et Soundcloud pour s’offrir une visibilité. Mais Luv Resval, c’est avant tout une rencontre. Celle avec Alkpote. Encore inconnu, l’artiste, de son vrai nom Atef Kahlaoui, lui offre la chance de monter sur scène pour la première fois, à l’âge de 16 ans. « J’étais son jeune Padawaan, il fut mon Luke Skywalker », avait-il reconnu. 

De fil en aiguille, Luv Resval fait son chemin, notamment avec son petit frère, Savage Toddy, sur la quasi-totalité de ses projets. Dès 2020, il collabore étroitement avec les rappeurs les plus en vogue, comme le duo Caballero et Jean-Jass. Après une multitude de sons, et diverses mixtapes, Luv Resval se lance dans l’élaboration de son premier album, intitulé Étoile Noire. Là encore, il invite des pointures du rap, comme Josman ou encore son complice et mentor, Alkpote. Un vrai succès, puisqu’il réalise près de 13 000 ventes dès la première semaine, avant d’obtenir son premier disque d’or avec 50 000 ventes. Il s’agit de son meilleur démarrage commercial depuis le début de sa carrière. 

Son nouvel album était prévu pour 2023

Malgré sa popularité grandissante, le natif de Guinée connait de longues périodes sombres et de dépression. Le rappeur se noie dans des boissons à base d’opioïdes comme la  « lean », un mélange de sirop pour la toux à la codéine et de soda. Le jeune artiste a mis fin à cette dépendance il y a quelques mois et l’annonce publiquement, après avoir pris conscience des dangers qu’elle comporte. 

Un mélancolique, plongé dans la musique pour fuir la solitude. Un flow, un débit, une belle énergie, et une vision du monde bluffante : Grünt, le freestyle de 27 minutes, sorti en 2021, le propulse encore un peu plus sur les devants de la scène urbaine. En dehors de la musique, l’homme donne constamment de sa personne. « Le fait de voir quelqu’un d’autre souffrir l’affectait pendant des semaines. Il faisait constamment un geste lorsqu’il observait quelqu’un qui souffrait. Il pouvait donner 50 euros en liquide à un sans-abri. Il ressentait une profonde tristesse face à l’état du monde actuel. Il était heureux sur scène ou en studio d’enregistrement. Mais c’était dur pour lui une fois que c’était terminé », raconte son directeur musical. 

Sous influence américaine, il s’inspire principalement de Young Thug ou encore de Lil Uzi Vert, sans pour autant se fermer des portes. Loin d’être un secret, Luv Resval ne se cachait plus sur la création de son nouvel album, Mustafar. Aucun de ses proches n’a communiqué sur l’avancement de ce projet prévu pour le début de l’année 2023. Sons déjà enregistrés ? Projet bouclé, ou en partie ? Si Mustafar reste un mystère, ce probable CD posthume devrait être signe de derniers adieux. 

Pacôme Bienvenu

*Ce travail a fait l’objet d’une double vérification juridique et éditoriale par Meriam Riahi*

spot_img
RELATED ARTICLES
- Advertisment -spot_img

Les plus lus...

Les derniers articles

Village santé sexuelle : les associations se mobilisent pour les jeunes à Nice

Le Village Santé Sexuelle a pris ses quartiers sur le campus Carlone à Nice, mardi 29 novembre. L’occasion pour les associations présentes de proposer...

La baguette française à l’Unesco : le SOS d’un boulanger niçois

La baguette, cette tradition française, a intégré aujourd’hui, mercredi 30 novembre, le patrimoine immatériel de l'humanité, organisé par l'Unesco. Un titre honorifique satisfaisant, mais...

Le Five, déjà incontournable !

Depuis près de 20 ans, le Five (aussi appelé foot à 5 ou Urban) connaît une ascension fulgurante sur le territoire. Cette pratique rassemble...