5 cafés pour travailler à Nice : que pensent les propriétaires de la culture du « Work Café » ?

0
12457
©Margherita Bassi

Créer du lien social, se motiver, être plus productif… les cafés-wifi et espaces de coworking se multiplient et font de plus en plus d’adeptes en France. Et Nice n’y échappe pas ! Voici nos 5 recommandations de cafés niçois parfaits pour travailler.

Marietta, une jeune diplômée et stagiaire en droit de 26 ans, travaille dans un coin près d’une grande fenêtre au premier étage du Café Fino, un café très “instagramable”, situé rue Gioffredo à Nice. À la voir, on pourrait presque dire qu’elle y a emménagé : ses papiers, stylos, et livres sont partout. Avec ses Airpods, elle ignore le monde et se concentre totalement sur son travail, et le barman, lorsqu’il lui amène son troisième café. 

Pourquoi ne pas aller à la bibliothèque ? 

Sa raison pour travailler dans les cafés de la ville : le café et la nourriture, évidemment. Deux choses difficiles à trouver dans d’autres lieux avec le wifi gratuit, comme les bibliothèques et les bureaux de travail. “Tu ne peux pas y emmener un burger avec toi”, dit-elle en riant. Cette habitude, selon elle, est arrivée en France au cours des cinq dernières années. Aux États Unis, des études ont déjà prouvé la capacité qu’ont les ambiances des cafés, de débloquer d’autres fonctions cérébrales, et notamment la créativité. Mais en France, de nombreux propriétaires et responsables de cafés pensent que c’est une culture de travail apportée par les touristes et renforcée par le télétravail mis en place avec la pandémie. « De nos jours, on voit de plus en plus de gens venir dans les cafés pour travailler. Et je pense que le café et les espaces de travail sont liés », explique Guy, directeur du Café Fino. 

Le Rapport Consommation – Temps Passé Chez un Cafe

Mais tout le monde n’est pas favorable à cette nouvelle habitude de travail : « Il a des cafés qui voient ça d’un mauvais oeil. Certaines personnes restent pendant des heures et ne prennent qu’un café », ajoute Guy. Enfin, on peut être d’accord sur le fait que c’est important de trouver le bon rapport entre consommation et temps passé chez un café. Mais comment savoir quels cafés accueillent les Digital Nomads ? La plupart du temps, on peut le comprendre par la disponibilité du wifi, et la disposition des tables. En plus, c’est aux responsables et baristas d’expliquer les règles. « Du moment que l’on met des limites dès le début, les gens comprennent, et sinon ils vont ailleurs », affirme Delphine, propriétaire du Emilie and the Cool Kids.

5 cafés niçois avec du wifi pour travailler à distance

  1. Cafe Fino

On trouve Café Fino proche de l’arrêt du tram Cathédrale Vieille-Ville. À l’extérieur, il se présente comme un simple café, mais dedans il est le portrait du confort, de l’élégance, et du « chic usé ». Il est décoré avec des meubles minimalistes, des couleurs neutres et calmes, et des teintes pastels. Avec le menu en mains, difficile de faire un choix : une salade burrata, ou une tartine d’avocat ? Café Fino est l’endroit parfait pour les Digital Nomads et pour les travailleurs pendant leur pause déjeuner. Le wifi est ouvert au public et rapide, et on trouve des prises électriques à proximité de nombreuses tables.

  1. Les Parleuses

Les Parleuses est divisé en deux espaces : la librairie sur un côté de la rue Defly, et le café de l’autre. Avec des meubles de couleurs différentes, les murs cachés derrière les étagères pleines de livres, et l’odeur du café dans l’air, on dirait que la partie café est faite exprès pour aider à la créativité et à l’efficacité. Le wifi est fermé, mais il faut simplement demander le mot de passe à la personne derrière le comptoir pour y accéder. Cependant, presque toutes les tables sont dehors et loin des prises, donc il faut arriver avec la batterie de l’ordinateur ou du portable pleine. 

  1. Café de Max

Proche du centre commercial Nicetoile, on trouve le Café de Max : un coffee shop spécialisé en café artisanal, pâtisserie, et même petite restauration. Avec une grande terrasse dehors et une étroite rangée de tables à l’intérieur, l’atmosphère est un mélange entre bohémien et industriel. Des rumeurs disent que le Café de Max fait l’un des meilleurs cappuccinos à Nice, un compliment sérieux, vu le nombre d’Italiens qui vivent dans la capitale de la Riviera. Ici aussi, il faut demander le mot de passe pour le wifi, les tables sont petites, et les prises sacrées, mais ça vaut la peine de travailler à proximité d’un si bon café !

  1. Malongo Atelier Barista

Non loin du Café de Max, sur l’avenue Jean Médecin, se trouve le Malongo Atelier Barista : un grand établissement avec un bar et une boutique de café où l’on peut acheter des cafetières professionnelles. La sélection de boissons chaudes inclut des recettes originales Malongo, et aussi des options bios et équitables. Finalement, l’espace semble être fait exprès pour les travailleurs à distance : les tables sont grandes, les prises sont nombreuses et proches, et les dessins sur le cappuccino sont très instagramables. 

  1. Miss B

Restaurant idéal pour un brunch, salon de détox, et bar à thé et à jus, Miss B est le wifi café le plus artistique de tous. Fondé par deux amies diététiciennes, leur sélection d’alimentation saine change tous les jours, et est complètement faite maison. À l’intérieur, on peut s’installer sur un canapé coloré ou à une table de son choix. Le décor est boho-tropical, et il est fréquent de voir des groupes d’étudiants profiter du wifi pour étudier ensemble après avoir consommé un brunch de pancakes au sirop d’érable, style américain. Il faut seulement faire attention à éviter l’heure de pointe à midi le week-end, quand beaucoup de tables sont réservées pour le repas.

Margherita Bassi

*Ce travail a fait l’objet d’une vérification juridique et éditoriale par Lucie Guerra*